Détecter notre colère du quotidien avant qu’il ne soit trop tard…

Temps de lecture : 5 minutes
pexels lucas pezeta 2034913 1

La colère, une émotion puissante derrière nos valeurs

Si vous pensez que la colère se voit surtout à l’extérieur comme les crocs d’un toutou énervé, alors cet article est pour vous…

Il y a probablement peu d’émotions qui sont aussi puissantes que la colère…

Elle est à l’origine de massacres, de tueries et de nombreuses violences… Oui… Mais elle est aussi et surtout à l’origine de grandes causes et de nos plus belles actions en tant qu’humains.

On n’imagine pas la défense de la cause animale sans que ce soit une réponse à la colère, pour schématiser…

Mais allons plus loin : il y a derrière nos plus grandes valeurs, ce qui est primordial pour nous, essentiel, et derrière ce qui sous-tend nos actions, une colère qui nous y pousse.

Si l’une de vos grande valeurs est la justice, et que vos actes, vos engagements, peut-être votre carrière, sont autour de ce domaine, alors il se peut bien qu’une injustice ayant fait émerger une colère soit une des racines de votre valeur.

Si vous avez décidé de vous engager pour la promotion de la vie, que votre carrière est dans la santé ou le prendre soin, que pour vous la bienveillance n’est pas seulement un mot suranné mais le fil d’ariane de vos actions, alors il est possible que ce soit un sentiment d’abandon ou de trahison qui ait d’abord généré une colère qui est le déclencheur de cette valeur…

Enfin, je ne vais pas continuer les exemples, vous comprenez l’idée.

D’ailleurs, pour connaître vos valeurs profondes, inutile de vous remémorer votre passé, il vous suffit d’explorer ce qui vous met en colère…

Ce qui vous met VRAIMENT en colère.

Vous voulez des exemples ?

La maltraitance des enfants, le harcèlement, la pédocriminalité, l’abandon des animaux, le viol, la pollution, la guerre, la corruption, etc…

Il y en a bien un qui vous révolte plus que les autres…

Et pourtant aucun n’est vraiment acceptable, si ?

L’inverse de ce qui nous met le plus en rogne correspond en général à l’une de nos valeurs hautes.

Ces valeurs sont bien plus que de simples idées, elle définissent l’idée que nous avons de nous : notre identité.

pexels andrea piacquadio 3812746 1

Une émotion presque invisible

L’un des problèmes que nous rencontrons avec la colère, c’est qu’elle est à l’origine de la violence lorsqu’elle est réprimée à l’intérieur de nous.

Lorsqu’elle n’est pas apaisée, elle peut même générer une violence quotidienne.

Lorsque vous ne vous y intéressez pas, elle est comme un enfant qui hurle parce qu’il veut de l’attention.

Alors je ne parle même pas d’une violence physique… Ni même verbale…

Pas à haute voix.

Non.

Je parle de la colère sourde, intérieure.

Qui envahit les pensées.

Qui inonde notre dialogue intérieur.

Elle se diffuse comme un poison dans toutes les strates de notre corps.

Et pire, nous en avons honte.

Honte parce que nous avons peur d’être rejeté si les autres l’apprenaient.

Alors nous essayons de la masquer.

La masquer à nous-même.

Un peu comme si l’on osait pas se regarder dans un miroir, pas toutes nos facettes.

C’est une colère qui tourne en boucle. Comme un lion en cage.

Nous ne nous en rendons pas compte mais quelques indices peuvent nous mettre la puce à l’oreille et nous indiquer que nous devrions en prendre soin.

Manifestation de la colère quotidienne

  • Se dire : « quel(le) con(ne) » (ou tout autre nom d’oiseau) lorsque nous faisons une erreur ou commettons une maladresse…
  • Se trouver : trop gros, trop moche, pas assez intelligent, pas assez rapide, etc.
  • Juger l’apparence de l’autre : trop gros, trop maigre, pas assez beau, moche, pas belle, mal habillé, sale, etc.
  • Juger l’autre sur son « niveau » de réflexion : idiot, bête, mouton, pas évolué, con, etc.
  • Ne pas supporter une personne qui se met en avant.
  • Ne pas supporter la richesse ou la réussite d’une personne.
  • Ne pas supporter le bruit de la tondeuse dans le voisinage
  • Ne pas supporter les cris des enfants
  • Ne pas entendre les pleurs d’un bébé sans ressentir de l’énervement
  • Ne pas supporter l’aboiement du chien du voisin…
  • Ne pas supporter la différence de culture, de couleur de peau, d’orientation sexuelle, etc.
  • Ne plus entrer en contact avec les autres, ou uniquement un cercle très proche.
  • Ne plus voir de sourires chez les autres (si, si)
  • Ne plus se réjouir de la vie, douter en permanence.
  • Ne plus avoir d’entrain général.
  • Reléguer l’humain à l’état de sous espèce animale…
  • Déprimer…
 

Ceci n’est pas une liste exhaustive, elle est juste faite de quelques indices des endroits où se cache la colère.

Vous allez vous rendre compte qu’elle est très présente en beaucoup d’entre nous.

Vous allez vous rendre compte qu’elle fait partie de notre société actuelle, qu’elle y est très présente.

Elle est à l’origine de programmes politiques.

Elle est à l’origine des informations présentées dans la plupart des médias.

Elle est aussi à l’origine des plus grandes campagnes de désinformation.

Elle est à l’origine de la guerre bien sûr.

Pourquoi ?

Car notre colère peut être manipulée avec tellement de facilité…

pexels talal hakim 5405836

Se séparer de cette colère ou vivre avec ?

Notre colère est une émotion, et elle est comme notre enfant.

Auriez-vous envie de vous séparer de votre enfant ?

Et si cet enfant pleure, grince, gémit… Peut-être faut-il en prendre soin ?

Il en va de la colère comme d’un enfant malheureux.

Cet enfant a besoin de s’exprimer, a besoin d’être reconnu, et par ce chemin, il sera apaisé.

Nous avons peine à imaginer ce que cette colère réprimée inhibe comme énergie vitale.

Une fois libérée et apaisée, elle nous permet de nous reconnecter à notre corps, à notre élan de vie.

Elle efface le voile qui était devant nos yeux et apporte une clairvoyance sur l’humanité.

Nous ressentons à nouveau ce corps pleinement, le bonheur d’être en vie, de mener à bien les projets qui compte pour nous, et uniquement ceux-ci.

Elle nous permet de profiter des saveurs, des odeurs, des différences, de la richesse de la nature.

Elle nous permet de comprendre instinctivement ce qui est bon pour nous.

Elle nous permet d’être dans ce fameux « moment présent », si souvent décrit et disserté, mais si rarement vécu.

En définitive, cette colère apaisée nous permet de vivre selon nos aspirations et nos valeurs les plus profondes.

Comment apaiser cette colère ?

Le premier pas est la prise de conscience qu’elle est là.

Pour y arriver, il y a parfois un chemin thérapeutique et/ou personnel.

Les pas qui suivent sont fait d’avancées sur plusieurs émotions et plusieurs blessures.

Les blessures de trahison, d’humiliation, d’abandon, d’injustice, de rejet décrites par Bourbeau sont une grille de lecture assez intéressante mais il y en a d’autres. Une grille de lecture ne doit jamais enfermer mais élargir notre perception.

Les émotions de tristesse et de peur sont souvent à apaiser en parallèle à cette colère, et toujours à prendre en compte.

Quelque soit le chemin pour parvenir à cette écoute et apaisement de la colère, l’accompagnement est pour moi indispensable, car il nous donne un regard externe qui nous manque sur nos mécanismes.

Différentes formes d’accompagnements sont possibles et ne manquent pas de diversité, à vous de choisir le votre !

pexels jonas mohamadi 1416736
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

HYPNOTHERAPIE CONTRE ADDICTION AU SUCRE, POURQUOI ÇA FONCTIONNE ?

Temps de lecture : 8 minutes Ce carré chocolat de l’après midi peut sembler bien inoffensif… Mais tout ce sucre « ajouté » s’additionne au cours de la journée…

Notre corps n’a pas été conçu pour faire face aux 10 morceaux de sucres qu’une canette de coca contient, sans parler des 36000 tasses de sucre (!) qui s’additionnent au cours de la vie d’un français.

Lire la suite »
hypnotiseur arrêt du tabac bruguieres

BPCO et sevrage tabagique par l’hypnose

Temps de lecture : 4 minutes Marie-France* est venu me consulter pour un arrêt de la cigarette après 35 ans passé à fumer.

Sa consommation avait diminué ces dernières années car elle est atteinte de BPCO stade 4.

La Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive est une maladie inflammatoire des bronches qui se caractérise par un rétrécissement progressif et une obstruction permanente des voies aériennes et des poumons, entrainant une gêne respiratoire.

Lire la suite »
hypnotherapie-dependance-toulouse

54 Choses que la Balance ne Vous Dira pas

Temps de lecture : 4 minutes Comme toutes les semaines probablement, vous allez vous peser…

L’heure est arrivée et vous êtes certain d’avoir perdu un kilo ou 2.

Vous avez fait du sport comme prévu cette fois-ci, peut-être même plus que d’habitude…

Lire la suite »

Accompagnement par l’hypnose pour se libérer des dépendances, surmonter ses peurs et améliorer l’estime de soi.

IMPORTANT

Les accompagnements proposés ne peuvent en aucun cas se substituer à votre suivi ou votre traitement médical. 

Sur les réseaux

Adresse du cabinet

Centre du Clos de l’Hers
Route de St Sauveur
31790 ST JORY

Consultations en présence et à distance

Newsletter

Votre adresse reste confidentielle et vous pouvez vous désinscrire à chaque instant, en aucun cas elle ne sera partagée.

© 2021 Christophe MORAND

Call Now Button